Le casque à vélo : une fausse réponse à l'insécurité routière


  • bilan Sécurité Routière : trois graphiques instructifs
  • pour en savoir plus : dossier + diaporama à télécharger
  • la FUBicy n'est pas seule à le dire
  • NOUVEAU - casque, accident, et assurances : faites respecter vos droits !
  • vous pouvez agir : exemples de lettres que vous pouvez adresser à vos interlocuteurs régionaux
  • communiqué de presse du 30 avril 2003 , hélas toujours d'actualité...
  • Vieux Clou Rouillé 2005 de la FUBicy
  • Attention : cette page date de juin 2006 et n'est plus maintenue à jour.
    Le dossier Casque à jour est sur notre nouveau site :

    fubicy.org > Dossiers > Sécurité > Casque

    Le dossier du nouveau site comporte quelques données plus récentes. Cette page sera prochainement supprimée, dès que nous aurons vérifié que toutes les infos ont bien été incluses dans le dossier du nouveau site.

    Retour au sommaire Sécurité routière (ancien site), ou page d' accueil fubicy.org (nouveau site)

    La FUBicy est fermement opposée à toute loi qui interdirait de circuler à vélo sans casque.
    Elle tient aussi à alerter les pouvoirs publics sur le caractère contre-productif des campagnes de promotion du casque qui sont mal ciblées.

    La FUBicy déplore que  l' INPES, Institut national de Prévention et Education à la Santé, et la Prévention Routière, sur la base d'arguments erronés et totalement inadaptés au contexte des déplacements urbains, continuent à mener des campagnes mettant en avant le caractère "indispensable" du casque pour tous les cyclistes sans distinction.

    Ces campagnes amalgament pratique sportive et simples déplacements à vélo à vitesse modérée, ou "deux-roues" motorisés et bicyclettes. Il n'est pas plus justifié d'assimiler un simple cycliste urbain à un coureur du Tour de France ou à un descendeur VTT, que d'affirmer que tous les automobilistes devraient suivre l'exemple des pilotes de Formule 1 ou du Paris-Dakar et porter un casque !

    Dans plusieurs sondages, 2 / 3 des citadins citent la crainte d'un accident comme raison de renoncer au vélo, alors que les bilans Sécurité Routière se sont plus améliorés pour les cyclistes que pour la moyenne des autres usagers. En renforçant cette crainte déjà disproportionnée par des "campagnes casque" mal ciblées, on dissuade de nombreux citadins de choisir le vélo pour une partie de leurs déplacements, alors même que le manque d'exercice physique devient un enjeu majeur de santé publique, selon l'Organisation Mondiale de la Santé, et... l'INPES. Mais il doit y avoir des cloisons étanches au siège de l'INPES ?

    En France, les cyclistes représentent environ
    4% des déplacements, 4% des blessés graves, et 3% des tués.
    Gravité des blessures
    Voitures
    Vélos
    Piétons
    Motos & cyclomoteurs (*)
    faible à moyenne
    93 %
    92 %
    84 %
    87,5 %
    forte
    7 %
    8 %
    16 %
    13 %
    dont tués
    1,3 %
    0,4 %
    2,3 %
    1,5 %
    % des blessés touchés au crâne
    24 %
    17 %
    26 %
    11 %
    Source : Sécurité Routière, dossiers de presse, mars 2005 et mars 2006.
    (*) les deux-roues motorisés représentent 2% des déplacements, mais 30% des blessés et 21% des tués : rien à voir avec le vélo !

    Alors, à quand une campagne de la Sécurité Routière avec le mot d'ordre :
    "Jamais à pied sans mon casque", ou "En voiture, les cerveaux intelligents mettent un casque" ?

    Quelques graphiques valent mieux qu'un long discours
     

    1. A pied et en voiture aussi, le casque, c'est indispensable !

    Le graphique montre le pourcentage de blessés touchés à la tête parmi les victimes d'accidents de la route admis à l'hôpital dans la province d'Australie Occidentale (WA). Les 4 courbes représentent les conducteurs de voitures en violet, leurs passagers en bleu, les cyclistes en noir, et les piétons en vert. Le pourcentage de cyclistes portant un casque était estimé à 30% avant la loi le rendant obligatoire, et 75% après. Le pourcentage de piétons et d'automobilistes portant un casque était et reste de 0%.

    Devinette  : la loi rendant le casque obligatoire à vélo est entrée en vigueur au début de l'une une des années numérotées 1 à 25 sur ce graphe. Laquelle ?

     Solution

    Voir l'article complet (en anglais) http://www.cyclehelmets.org


    Source: compilation d'articles scientifiques par le Dr. D.L.Robinson, Senior statistician, University of New England, Australie. Article publié entre autres dans la British Medical Journal en 2006.

    2. Efficacité spectaculaire du casque ? Cherchez l'erreur.

    "On" cite très souvent une affirmation tiré d'une étude américaine de 1989, affirmant que "le casque réduit de 80% le risque de traumatisme crânien". Cetté étude était basée sur un petit nombre de cas, non représentatifs de la population et des déplacements à vélo.

    Les deux courbes du graphe ci-contre montrent d'une part le nombre de cyclistes blessés à la tête admis à l'hôpital, et d'autre part le nombre de cyclistes non blessés à la tête admis à l'hôpital, pendant une durée de 3 ans avant et 4 ans après que le port du casque ait été rendu obligatoire, en 1990, dans la province de Victoria, en Australie. Le pourcentage de cyclistes portant un casque était estimé à 30% avant la loi le rendant obligatoire, et 75% après.
    Les grandes "dents de scie" correspondent aux variations saisonnières de la pratique vélo.

    Devinette : à votre avis, les blessures à la tête, c'est la courbe bleue, ou la courbe rouge ?

    NB: ce n'est pas une blague !

    Source : article de synthèse de Dr. D.L.Robinson et al. British Medical Journal, 2006. Article complet disponible sur http://www.cyclehelmets.org

    Prenons exemple sur les pays qui ont de bons résultats !

    Pourquoi les promoteurs du casque citent-ils si souvent en exemple une étude américaine de 1989, contestée et contredite depuis par de nombreux rapports, et non le Danemark ou la Hollande, pays "cyclables" par excellence et... qui ont de bien meilleurs résultats en matière de sécurité routière !


    3. Données de 1996 - 1998
    A titre indicatif, un milliard de km correspond à 4000 fois la distance que ferait un cycliste qui parcout 10 km par jour tous les jours pendant 70 ans.
    Sur ce graphe les barres violettes représentent la part des déplacements faits à vélo (en %, échelle de gauche). La ligne bleu foncé représente les accidents de la circulation, en nombre de tués par par milliard de km parcourus à vélo (échelle de droite). Le chiffre en orange sous chaque pays est le pourcentage de cyclistes portant un casque.

    On voit qu'aux Pays-Bas (NL) et au Danemark (DK), les deux pays où il y a le moins de victimes par rapport au nombre de cyclistes, le port du casque est très rare. Inversement, le pays qui a fait plus d'efforts pour inciter les cyclistes à porter le casque (USA, à gauche sur ce graphe) est celui qui a le plus fort taux d'accidents mortels (5 fois plus qu'en Hollande!), et où le vélo est le moins utilisé.

    L'explication de ce constat à première vue étonnant est en fait logique. Plus il y a de cyclistes , moins ils courent de risques, à la fois parce que les automobilistes sont plus habitués et respectueux, et parce que le développement du vélo va souvent de pair avec d'autres actions de la collectivité (voies cyclables, modération de la vitesse des automobile,...).
    De très nombreuses données confirment cette tendance, y compris les bilans annuels de la Sécurité Routière en France depuis quelques années : davantage de cyclistes, moins d'accidents.

    Or, la propagande "casque", si elle se poursuit ou s'intensifie, va dissuader de nombreux citadins de se mettre au vélo, en leur faisant croire que c'est trop dangereux. Et ce risque n'est pas que théorique ! Ainsi, en Australie, le nombre de cyclistes a chuté de 30% l'année où le casque est devenu obligatoire, alors qu'il était auparavant en croissance. Même résultat négatif en Nouvelle-Zélande en 1994, malgré des campagnes de promotion du casque intensives pendant les années précédant le vote de cette loi. Un pays fait exception, la Finlande, qui a rendu le casque obligatoire fin 2003. Le nombre de cyclistes n'y a pas baissé pour une raison extrêmement simple : 3 Finlandais sur 4 continuent à se déplacer à vélo sans casque ! Les Scandinaves ont pourtant la réputation d'être civiques, mais ils sont aussi pragmatiques...


    Mieux vaut se déplacer à vélo sans casque que renoncer au vélo

    dossier transféré sur notre nouveau site
    fubicy.org > Dossiers > Sécurité > Casque

    Pour en savoir plus, consultez notre dossier Casque :
    plus de données, les explications, notre position, les références

    + documents à télécharger pour lire hors connection ou imprimer


    Casque, accident et assurances : cyclistes, faites respecter vos droits !

    Ne vous laissez pas abuser par de prétendues "jurisprudences" inapplicables. Un cycliste très mal conseillé par l'avocat d'un assureur a été victime en 2005, pour la première fois à notre connaissance, d'un jugement abusif mettant en cause le port du casque. Un Tribunal Administratif a ordonné que l'indemnité due au cycliste au titre des dommages corporels soit réduite de 25 %, pour le seul motif que ce cycliste ne portait pas de casque ( voir Vélocité N°84 ). Si jamais pareille mésaventure vous arrivait, sachez que ce jugement est contraire à des lois et jugements de niveau supérieur, et ne peut donc pas constituer une jurisprudence. Autrement dit : ce jugement n'est en fait pas conforme à la jurisprudence, et si ce cycliste avait fait appel au lieu d'écouter l'avocat de l'assureur, il aurait eu gain de cause et touché le montant normal de son indemnité.

    Explications : article transféré sur notre nouveau site : fubicy.org > menu Dossiers > Droit > Code de la route

    Faites bon usage de ces informations, et n'oubliez pas : ce qui est indispensable, c'est le vélo !

    Vous pouvez agir

    en écrivant à un élu local, un directeur de magasin, un journaliste de votre région... Exemples :

    La proposition de loi du 10 avril 2003  "Le port d'un casque de protection lors de tout déplacement à bicyclette est obligatoire", de Jean-Paul Bacquet (député PS, Puy de Dôme) et Sylvie Andrieux-Bacquet (député PS, Bouches-du-Rhône), n'est soutenue par aucun groupe parlementaire. L'Amicale Cycliste Parlementaire, ainsi que celle du Sénat, sont opposées au port obligatoire du casque. Deux rapports parlementaires remis l'un par Armand Jung (PS) au Premier Ministre L.Jospin en 2001, et l'autre par Brigitte Le Brethon (UMP) au Premier Ministre J.P.Raffarin en 2004, expliquent pourquoi il faut éviter d'imposer le port du casque.

    Ca n'a pas empêché 11 autres députés, UMP cette fois, de suggérer dans leurs Questions Ecrites au Gouvernement que le port du casque devrait devenir obligatoire pour les cyclistes. On aurait très nettement préféré que ces députés pensent à la sécurité des cyclistes quand ils ont voté la suppression des aides de l'Etat aux aménagements cyclables dans le cadre des Plans de Déplacements Urbains en 2003 !

    La FUBicy a adressé un courrier à tous ces députés. Si jamais un député de votre région en remet une couche, n'hésitez pas à l'interpeler, en vous inspirant de cette lettre aux députés : document transféré sur le nouveau site ( fichiers PDF, Open Office ou Word ). Ces élus sont en général plus sensibles aux objections des électeurs de leur circonscription qu'aux arguments d'une lointaine fédération.

    Vous pouvez imprimer notre dossier casque (PDF 690 ko) ou les extraits de la conférence de presse Sécurité Routière (PDF 2 Mo) pour les diffuser : documents réactualisés et transférés sur notre nouveau site fubicy.org > menu Dossiers > Sécurité > Casque

    Le "lobbying" porte parfois ses fruits : une campagne télévisuelle  INPES sur le casque a été annulée au printemps 2004, ainsi que la diffusion d'affiches "sucettes Decaux" à l'automne 2004. Mais il y a d'autres lobbys : au printemps 2005, des fabricants et distributeurs d'équipements sportifs comme Décathlon et Go Sport relancent cette campagne INPES, sans s'être préalablement renseignés sur les résultats de la Sécurité Routière. Ainsi, ils ont organisé avec le Ministre du Commerce (du commerce de casques?) et le Ministre des Sports une conférence de presse, et ont attribué aux seuls traumatismes crâniens 300 morts de cyclistes par an sur les routes de France, alors que la Sécurité Routière n' a recensé que 190 tués, toutes causes de décès confondues, en 2004 : bravo, ça c'est de l'information !

    C'est ainsi que depuis mai 2005, vos impôts servent à financer des publicités "Jamais de vélo sans casque" diffusées par plusieurs grands distributeurs, sans aucune information objective pour renseigner le cycliste en fonction de sa pratique. Pire encore : certains vendeurs vont jusqu'à expliquer qu'il faut mieux acheter un casque car de toutes façons, "il va devenir obligatoire en 2005". Cette rumeur est démentie par toutes les réponses écrites du Ministère des Tranpsorts à ce jour, mais que ne ferait-on pas pour convaincre les clients indécis ou sceptiques...

    Si vous fréquentez un magasin qui expose ces "flyers" accrochés au guidon de tous les vélos, interpelez poliment le responsable du rayon Cycles, et/ou écrivez à sa direction, pour lui faire connaître nos arguments. Il est utile que des clients cyclistes et/ou associations locales s'adressent aux magasins, car les directions régionales peuvent disposer d'une certaine autonomie, et jouent le rôle de "thermomètre" pour la direction centrale. Enfin, vous pouvez privilégier pour vos achats un vélociste plus réceptif à vos attentes, s'il y en a d'autres pas trop loin.

    Enfin, au cas où votre municipalité se mettrait à relayer cette campagne casque, écrivez à votre Maire. Demandez-lui de refuser de mettre à disposition gratuitement ses panneaux d'affichages municipaux et abribus  pour les affiches "Casque". Les élus de plusieurs villes ou agglomérations ont réagi favorablement à la sollicitation des associations de la FUBicy, à  Paris, Bordeaux, Nantes,  Strasbourg, Lille, Grenoble, Dijon,  Montreuil,  Meylan...

    Exemple de lettre à adresser à votre Maire 


    Sommaire Sécurité routière du site FUBicy - page d'accueil fubicy.org